Plus belle la vie : "Je trouvais ça cohérent que Djawad revienne pour la fin de la série" confie David Baiot

Plus belle la vie : "Je trouvais ça cohérent que Djawad revienne pour la fin de la série" confie David Baiot.

Posté: 2022-09-17 18:30:04. | Par Admin

AlloCiné : Vous faites partie du jury de l’édition 2022 du Festival de la Fiction TV, présidé par Sandrine Bonnaire. Vous avez été honoré de cette proposition ?David Baiot : Oui, c’était tout d’abord une surprise, car je ne m’y attendais pas du tout. Et un grand honneur car ça n’arrive pas tous les jours. Et maintenant que j’ai rencontré le jury, je suis totalement ravi. Autant de personnalités différentes c’est super. Et en même temps on a réussi à créer une espèce de noyau sympathique, avec des avis bien tranchés et divergents.Quel genre de présidente est Sandrine Bonnaire ?Elle est très attentionnée et à l’écoute. Et elle aime bien débattre et connaître les avis de tout le monde. Elle arrive à réunir tout le monde sous sa présidence. C’est un plaisir de vivre cette expérience à ses côtés.Que recherchez-vous dans une œuvre de fiction ?En tant que comédien c’est sûr que je vais être un peu plus attaché à un rôle, un personnage, une actrice ou un acteur qui va me faire aimer cette histoire, plus peut-être qu’une musique, une réalisation, ou une lumière. C’est cette sensibilité-là qui fait en tout cas que je pourrai donner mon avis. Mais c’est vrai que par ce rôle de juré je dois faire attention à d’autres choses en dehors de mon métier de comédien.

Y a-t-il des fictions qui se détachent déjà ?Dans ce que j’ai vu il y a beaucoup de belles choses, oui. Maintenant il va falloir qu’on délibère et qu’on se batte pour faire valoir nos envies et décider du palmarès (rires).Ça faisait longtemps que je n’étais pas revenu à La Rochelle, la dernière fois c’était en 2012 avec Ainsi soient-ils, et pour moi c’est un très beau cadeau de faire partie du jury d’une édition aussi riche et variée. Il y a vraiment de belles fictions. Et des fictions auxquelles on ne s’attend pas.PATRICK BERNARD / BESTIMAGEDavid Baiot aux côtés de Sandrine Bonnaire et du reste du jury de l'édition 2022 du Festival de La Rochelle.Vous êtes de retour dans Plus belle la vie pour une arche événement intitulée "Evasions". C’était une évidence pour vous de reprendre le rôle de Djawad avant la fin de la série ?Pour la fin de la série, oui, je trouvais ça cohérent de faire revenir Djawad. On m’avait proposé de revenir à plusieurs reprises et j’avais dit non car je ne trouvais pas ça justifié. Mais là, vu que la série se terminait, je me suis dit "Oui, mon personnage pourrait revenir 5 ans après".Que pouvez-vous dire sur cette arche ?Pas grand-chose (rires). Je ne veux pas spoiler.

Mais ce que je peux dire c’est que je serai aussi dans le prime final qui sera diffusé le 18 novembre. Avec une belle robe de mariée (rires).Même si vous aviez quitté la série depuis plusieurs années, comment avez-vous réagi en apprenant l’arrêt de Plus belle la vie ?J’étais triste, forcément. C’est une aventure de 18 ans, avec une famille qui s’est créée au fil des ans. Et en même temps, toutes les bonnes choses ont une fin, il faut bien que ça se termine un jour. Et il y a plein de belles choses qui vont en découler pour tout le monde je pense.Ça restera une aventure extrêmement marquante de votre carrière ?Bien sûr. Plus belle la vie ça a été une sorte de laboratoire pour moi. La série m’a permis de m’exercer, d’apprendre à affiner mon jeu, mon métier. Et j’ai rencontré des personnes formidables. Je pense à mes amis comédiens, à Elodie Varlet, ma plus belle rencontre sur la série, à tous les techniciens qu’on a pu croiser. On a vécu ensemble quotidiennement, c’était très fort.D’ailleurs, j’ai récemment eu mon dernier jour de tournage avec eux et c’était assez triste. Mais j’ai eu l’occasion de leur dire vraiment au revoir, car il y a cinq ans j’étais parti un peu sur un coup de tête, sans prévenir personne.

Et là j’ai pu leur dire merci, car c’est aussi grâce à eux que j’en suis là.Plus belle la vieSortie :30 août 2004|26 minSérie :Plus belle la vieAvecMichel Cordes,Michel Cordes,Laëtitia Milot,Sylvie Flepp,Sylvie Flepp Spectateurs 1,3Voir sur SaltoVous avez participé à de super aventures telles que Ainsi soient-ils et Les Crevettes pailletées. Quel projet reste pour le moment le plus cher à votre coeur ?Les Crevettes pailletées je pense. C’est une super belle aventure, on a pu faire deux films, que demander de plus. Mais c’est dur de choisir car Ainsi soient-ils c’était une série magnifique. Quand on m’a proposé ça pendant Plus belle la vie, je ne pouvais que foncer : une série sur Arte, sur la religion. Et, récemment, j’ai tourné Exterminate All the Brutes avec Raoul Peck et Josh Hartnett, c’était là encore une expérience formidable.Pourrait-il y avoir un troisième volet des Crevettes pailletées ou une déclinaison en série ?Honnêtement, je ne pense pas. Le deuxième film n’a pas assez marché. Le premier avait cartonné, mais le 2 est sorti à une période où on sortait à peine du Covid. Et les gens ont dû se dire qu’ils avaient vu le premier et que le deuxième n’allait être qu’une resucée.

Mais on est très contents de cette suite. On est super fiers, on n’a pas à avoir honte ou à rougir. C’est un film important, qui va plus loin. Peut-être qu’il sera vu dans le temps, on l’espère en tout cas.Avez-vous des projets à venir dont vous pouvez nous parler ?J’ai tourné dans un épisode de L’Art du crime avec Nicolas Gob, mon partenaire des Crevettes pailletées. Et aussi dans La Stagiaire avec Michèle Bernier que j’adore. Pas dans la saison qui va arriver sur France 3 dans quelques jours, mais dans la suivante, qui est déjà tournée.AlloCiné : Vous faites partie du jury de l’édition 2022 du Festival de la Fiction TV, présidé par Sandrine Bonnaire. Vous avez été honoré de cette proposition ?David Baiot : Oui, c’était tout d’abord une surprise, car je ne m’y attendais pas du tout. Et un grand honneur car ça n’arrive pas tous les jours. Et maintenant que j’ai rencontré le jury, je suis totalement ravi. Autant de personnalités différentes c’est super. Et en même temps on a réussi à créer une espèce de noyau sympathique, avec des avis bien tranchés et divergents. Quel genre de présidente est Sandrine Bonnaire ?Elle est très attentionnée et à l’écoute. Et elle aime bien débattre et connaître les avis de tout le monde. Elle arrive à réunir tout le monde sous sa présidence. C’est un plaisir de vivre cette expérience à ses côtés. Que recherchez-vous dans une œuvre de fiction ?En tant que comédien c’est sûr que je vais être un peu plus attaché à un rôle, un personnage, une actrice ou un acteur qui va me faire aimer cette histoire, plus peut-être qu’une musique, une réalisation, ou une lumière. C’est cette sensibilité-là qui fait en tout cas que je pourrai donner mon avis. Mais c’est vrai que par ce rôle de juré je dois faire attention à d’autres choses en dehors de mon métier de comédien. Y a-t-il des fictions qui se détachent déjà ?Dans ce que j’ai vu il y a beaucoup de belles choses, oui. Maintenant il va falloir qu’on délibère et qu’on se batte pour faire valoir nos envies et décider du palmarès (rires). Ça faisait longtemps que je n’étais pas revenu à La Rochelle, la dernière fois c’était en 2012 avec Ainsi soient-ils, et pour moi c’est un très beau cadeau de faire partie du jury d’une édition aussi riche et variée. Il y a vraiment de belles fictions. Et des fictions auxquelles on ne s’attend pas. PATRICK BERNARD / BESTIMAGEDavid Baiot aux côtés de Sandrine Bonnaire et du reste du jury de l'édition 2022 du Festival de La Rochelle. Vous êtes de retour dans Plus belle la vie pour une arche événement intitulée "Evasions". C’était une évidence pour vous de reprendre le rôle de Djawad avant la fin de la série ?Pour la fin de la série, oui, je trouvais ça cohérent de faire revenir Djawad. On m’avait proposé de revenir à plusieurs reprises et j’avais dit non car je ne trouvais pas ça justifié. Mais là, vu que la série se terminait, je me suis dit "Oui, mon personnage pourrait revenir 5 ans après". Que pouvez-vous dire sur cette arche ?Pas grand-chose (rires). Je ne veux pas spoiler. Mais ce que je peux dire c’est que je serai aussi dans le prime final qui sera diffusé le 18 novembre. Avec une belle robe de mariée (rires). Même si vous aviez quitté la série depuis plusieurs années, comment avez-vous réagi en apprenant l’arrêt de Plus belle la vie ?J’étais triste, forcément. C’est une aventure de 18 ans, avec une famille qui s’est créée au fil des ans. Et en même temps, toutes les bonnes choses ont une fin, il faut bien que ça se termine un jour. Et il y a plein de belles choses qui vont en découler pour tout le monde je pense. Ça restera une aventure extrêmement marquante de votre carrière ?Bien sûr. Plus belle la vie ça a été une sorte de laboratoire pour moi. La série m’a permis de m’exercer, d’apprendre à affiner mon jeu, mon métier. Et j’ai rencontré des personnes formidables. Je pense à mes amis comédiens, à Elodie Varlet, ma plus belle rencontre sur la série, à tous les techniciens qu’on a pu croiser. On a vécu ensemble quotidiennement, c’était très fort. D’ailleurs, j’ai récemment eu mon dernier jour de tournage avec eux et c’était assez triste. Mais j’ai eu l’occasion de leur dire vraiment au revoir, car il y a cinq ans j’étais parti un peu sur un coup de tête, sans prévenir personne. Et là j’ai pu leur dire merci, car c’est aussi grâce à eux que j’en suis là. Plus belle la vieSortie :30 août 2004|26 minSérie :Plus belle la vieAvecMichel Cordes,Michel Cordes,Laëtitia Milot,Sylvie Flepp,Sylvie Flepp Spectateurs 1,3Voir sur SaltoVous avez participé à de super aventures telles que Ainsi soient-ils et Les Crevettes pailletées. Quel projet reste pour le moment le plus cher à votre coeur ?Les Crevettes pailletées je pense. C’est une super belle aventure, on a pu faire deux films, que demander de plus. Mais c’est dur de choisir car Ainsi soient-ils c’était une série magnifique. Quand on m’a proposé ça pendant Plus belle la vie, je ne pouvais que foncer : une série sur Arte, sur la religion. Et, récemment, j’ai tourné Exterminate All the Brutes avec Raoul Peck et Josh Hartnett, c’était là encore une expérience formidable. Pourrait-il y avoir un troisième volet des Crevettes pailletées ou une déclinaison en série ?Honnêtement, je ne pense pas. Le deuxième film n’a pas assez marché. Le premier avait cartonné, mais le 2 est sorti à une période où on sortait à peine du Covid. Et les gens ont dû se dire qu’ils avaient vu le premier et que le deuxième n’allait être qu’une resucée. Mais on est très contents de cette suite. On est super fiers, on n’a pas à avoir honte ou à rougir. C’est un film important, qui va plus loin. Peut-être qu’il sera vu dans le temps, on l’espère en tout cas. Avez-vous des projets à venir dont vous pouvez nous parler ?J’ai tourné dans un épisode de L’Art du crime avec Nicolas Gob, mon partenaire des Crevettes pailletées. Et aussi dans La Stagiaire avec Michèle Bernier que j’adore. Pas dans la saison qui va arriver sur France 3 dans quelques jours, mais dans la suivante, qui est déjà tournée.

746

Toute images ou video sur cette page sont la propriété de FRANCETV

Découvrez toutes les indiscrétions et les Intrigues, résumés des épisodes de pblv en avance de la france et la belgique suivez nous sur notre page Facebook

Rechercher


A Propos de PBLV SCOOP

Site dédié a l'univers de plus belle la vie résumé video de la chaine officiel de pblv intrigue nous partageons tout avec vous.

Social Links